CAC40 : le marché est loin d’être survendu

© Copyright TrendFi 2022 – Pour toute reproduction ou toute citation, la source devra être mentionnée.

La première condition historique de sortie d’un bear market montre que c’est généralement avec une configuration de marché survendue.

Pour analyser si un marché est survendu (ou suracheté), il est indispensable d’analyser le rapport entre la pression acheteuse et la pression vendeuse.

Parce qu’il est construit à partir des volumes de transactions (généralement retraités des variations saisonnières), cet indicateur donne tout son sens au concept de marché suracheté ou survendu.

La pression vendeuse qui s’exerce actuellement sur l’indice CAC40 est certes supérieure à la pression acheteuse, mais avec un niveau de seulement 53%, la configuration est loin de caractériser un marché survendu. Sur les vingt dernières années, il est arrivé plusieurs fois que la pression vendeuse atteigne, voire dépasse le seuil des 70%.

Il ne nous semble donc toujours pas opportun de revenir sur le marché, du moins dans une optique de moyen-long terme (horizon 6/12 mois).

 

Graphiques précédents

IMMOBILIER AUX ÉTATS-UNIS : la bulle arrive à son terme

IMMOBILIER AUX ÉTATS-UNIS : la bulle arrive à son terme

L'indice S&P Case-Shiller du prix des logements résidentiels sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis est ressorti en augmentation de 1,5% par rapport au mois d’avril. C’est le niveau le plus élevé atteint depuis que cet indice est calculé (janvier 1987)....

lire plus
TAUX AMÉRICAINS : la consolidation devrait se poursuivre

TAUX AMÉRICAINS : la consolidation devrait se poursuivre

Comme nous l’indiquions en début de mois, le rendement du 10 ans américain est entré dans une phase de correction. Après avoir flirté avec les 3,50% au moins de juin, ne voilà-t-il pas qu’il vient de retomber à 2,78%. Dans le même temps, sur le marché à terme de...

lire plus
ACTIONS AMÉRICAINES : un ratio de Sharpe prometteur

ACTIONS AMÉRICAINES : un ratio de Sharpe prometteur

Calculé en établissant le rapport entre la prime de risque prospective du S&P500 et la volatilité de son rendement anticipé, le ratio de Sharpe que nous calculons de manière hebdomadaire, offre ainsi une mesure ajustée à la volatilité du rendement. Une hausse du...

lire plus