Dans notre dernière analyse du CAC40 (Un potentiel de consolidation de l’ordre de 10%), nous indiquions qu’en raison du faible niveau de l’aversion au risque et de la forte valorisation de l’indice, il fallait s’attendre à une consolidation du marché de l’ordre de 10%.

La baisse a été moindre que prévue, seulement 7%, puis l’indice est reparti à la hausse, entrainé par Wall Street et profitant également de la dépréciation de l’euro que nous n’avions pas anticipée.

Pour autant, les actions françaises affichent toujours une valorisation élevée, dans un contexte où la prime de risque prospective a commencé à se redresser. Cette dernière se situe actuellement à 8,23% contre 7,56% au début du mois.

Concernant le PER prospectif du CAC40, celui-ci est retombé au-dessous de son seuil critique, profitant notamment des bons résultats publiés au titre du troisième trimestre. Néanmoins, avec un niveau de 18, le P/E est nettement au-dessus de sa moyenne de long terme.
Signalons également qu’il y a encore près de 20% des actions du CAC40 qui affichent un P/E sur 12 mois supérieur à 30.

Toutes choses égales par ailleurs, un retour du P/E prospectif sur sa moyenne à 10 ans, se traduirait par une nouvelle correction du CAC40 de l’ordre de 8%, ce qui permettrait à l’indice de retrouver un niveau de valorisation beaucoup plus acceptable.

.

© Copyright TrendFi 2021 – Pour toute reproduction ou toute citation, la source devra être mentionnée.