Depuis le début de l’année, les marchés boursiers se sont nettement redressés et certains d’entre eux ont même réalisé de nouveaux plus hauts historiques, à l’instar du Nasdaq100 et du SP500 qui ont dépassé les sommets de septembre 2018, aidés par 19% des actions du premier et 9% des actions du second.
Toutefois, en y regardant de plus près, la participation des actions aux récents records des indices est plutôt faible quand on la compare à celle de janvier 2018. A cette époque, 37% des actions du Nasdaq100 et 34% des actions du SP500 avaient réalisé des plus hauts. N’est-ce pas là un premier signe de faiblesse de la tendance haussière ?

Vous retrouverez la suite de notre analyse dans notre chronique mensuelle sur le site de la Fédération des Investisseurs Individuels et des Clubs d’investissement (F2iC).

https://www.f2ic.fr/ffci-portal/cms/7336-9023/la-chronique-de-jerome-boumengel-de-juillet-2019.dhtml