Le signe animal à l’honneur depuis le 5 février 2019 est le cochon. Il paraîtrait que les années placées sous ce signe soient historiquement favorables pour les actions chinoises. A la Bourse de Shanghai, l’indice SE50 est en progression de +17% depuis cette date, soutenue par une hausse sensible des volumes de transactions qui traduisent la présence d’une solide pression acheteuse.

Dominées à plus de 70% par les investisseurs individuels, souvent impulsifs et superstitieux, les Bourses chinoises dépendent fortement de la confiance du consommateur chinois. En témoigne le coefficient de corrélation entre les deux variables qui ressort à 30% en moyenne depuis la publication de l’indice de confiance, en 2011, par le National Bureau of Statistics of China. Or le dernier chiffre de la confiance des consommateurs chinois est ressorti en hausse de +1,85% par rapport à celui de janvier, atteignant un plus haut depuis 2011 à 126 points (Cf. chart ci-après).

Ce regain d’intérêt pour les actions chinoises se retrouve également dans le vif repli de l’aversion au risque. Après avoir atteint un pic à 10,1% en décembre dernier, la prime de risque sur l’indice SE50 est retombée à 7%, un niveau encore supérieur à la moyenne de ces 10 dernières années (5,5%).

Fort du niveau élevé de la confiance du consommateur, du retour de l’appétit pour le risque , de la baisse des taux d’intérêt à 10 ans, la poursuite de la hausse des actions chinoises devrait également profiter de leur faible niveau de valorisation. En effet, si le redressement du Shanghai SE50 a permis à la valorisation des actions chinoises de remonter après l’excès baissier de décembre 2018, le P/E prospectif de l’indice se situe à seulement 10x les bénéfices des 12 prochains mois, alors qu’il était à 14,5 en janvier 2018.

En tablant sur une remontée du P/E à 13 (toutes choses égales par ailleurs), le potentiel de hausse du SE50 se monte à 18%, soit une remontée de l’indice sur le seuil des 3450 points.

© Copyright TrendFi 2019 – Pour toute reproduction ou toute citation, la source devra être mentionnée.