Les derniers chiffres publiés par les notaires parisiens concernent le second trimestre 2018. On y apprend qu’à 9300 € le m², le prix moyen des appartements anciens à Paris intra-muros n’a jamais été aussi élevé. Avec des prix qui ont été multipliés par plus de quatre en l’espace de 20 ans, il est légitime de se demander si cette tendance haussière va encore se poursuivre.

Or en observant le rapport entre le prix moyen d’un appartement et le loyer annuel moyen (P/L ratio), que notre bureau d’études calcule à partir des données compilées par les notaires parisiens et par l’OLAP (Observatoire des Loyers de l’Agglomération Parisienne), on constate que celui-ci a dépassé son sommet du quatrième trimestre 2011 (Cf. chart ci-après). Avec un niveau de 33,9 (il faut dorénavant près de 408 loyers mensuels pour amortir son appartement parisien), le ratio se situe très clairement en situation de valorisation excessive.

Si l’immobilier ancien parisien bénéficie toujours de taux d’intérêt attractifs, les prix élevés, le manque d’offre et une législation fiscale devenue un peu moins favorable devraient contribuer à affaiblir la tendance. Le scénario d’une consolidation des prix prend forme et pourrait débuter en 2019.

© Copyright TrendFi 2018 – Pour toute reproduction ou toute citation, la source devra être mentionnée.