Le rapport sur l’emploi pour le mois de mai a été publié. On y apprend que le taux de chômage aux Etats-Unis est tombé à 3,8% soit son plus bas niveau depuis 18 ans. Ce faible taux de chômage s’est accompagné d’une création nette de 223 000 emplois en mai contre 159 000 en avril. En cumul annuel, les créations d’emplois aux Etats-Unis tournent à un rythme de 2,363 millions. On est loin du pic atteint au début de 2015 mais on notera qu’en cumul annuel, les créations d’emplois sont maintenant au-dessus de leurs moyennes mobiles à 12 et 24 mois tout en étant encore 24% au-dessous de leur plus haut de février 2015. Par ailleurs, les salaires ont continué de progresser avec une croissance annuelle du salaire horaire moyen qui est ressortie à 2,7%.

Ces bons chiffres contredisent les prévisions des économistes qui s’attendaient à un ralentissement des créations d’emplois. Ils témoignent également de la robustesse de la croissance économique des Etats-Unis. Ils devraient conforter les investisseurs dans l’idée que la Fed relèvera ses taux d’intérêt de 25 points de base, pour les porter dans une fourchette de 1,75 à 2%, lors de sa réunion des 12 et 13 juin et pourrait encore les relever deux fois d’ici la fin de l’année.